AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Donovan D. Gaëlreskov
Admin
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 23
Localisation : A place where everything is right where it belongs

Feuille de route
Grade: Général de la division Werewolf d'Atraxis
RPS en cours:

MessageSujet: L'Histoire   Mar 23 Juin - 18:03

« Bonjour mesdames et messieurs et merci de regarder canal 33. Aujourd’hui, les titres que nous développerons seront les suivants… Les tours d’Alk… Pardon ? Veuillez m’excuser la régie me signale une information éclair… Comment ?! Oh mon Dieu ! Tous aux abris ! Stasis a été lancé ! Je répète Stasis a été lancé ! Ceci n’est pas un exercice, réfugiez-vous le plus vite possible dans les abris nucléaires à proximité munis de provisions et d’une radio!

Impact dans 10…9…8…7…6…5…4…3…2…1…Argh !!! »

28 août 1988… ce jour marqua un tournant dans l’histoire de l’humanité, Stasis, missile nucléaire construite l’URSS et l’Union des pays du Soleil Levant (côté Est de l’Asie et Japon) traversa le ciel pour frapper et anéantir les Etats-Unis, ceux-ci répliquèrent avant l’impact : Gama 113 fusa, les deux missiles se passèrent l’un au dessus de l’autre… deux des trois plus grandes puissances de l’époque furent rayées de la carte ainsi que les pays limitrophes. Seule l’Europe régnait mais ce règne fut de courte de durée, L’URSS voulant emporter dans se chute ses voisins expédia la rafale nucléaire Epsilon, celle-ci s’arracha des rampes de lancement et vint abattre la dernière puissance mondiale sur pied…
Zero Sum ! C’est ainsi que fut baptisé ce jour les puissances s’étaient mutuellement détruites : la somme nulle.

Février 1989 à 200 les abris nucléaires s’ouvrirent, ce n’étaient pas de simples pièces en béton armé, mais de véritable sarcophages qui plongeaient leur occupant dans un coma artificiel. L’entreprise qui les avait créés promit :
« Nos sarcophages sont infaillibles ! N’ayez crainte, préparez vous à une éventuelle guerre nucléaire, achetez nos produits ! »
Foutaises! Ils se sont bien foutus de nous ! Ces salopards savaient que leurs sarcophages laissaient passer les radiations qui grillaient les occupants dans leur coquille, d’autres présentèrent de terribles cancers, d’autres survécurent mais affublés de pouvoirs qu’ils ne contrôlaient pas et qui finissaient par les anéantir et j’en passe…

Mais les scientifiques en profitèrent et déclamèrent :
« N’avez-vous pas remarqué l’incroyable efflorescence d’activité de notre cerveau ?! »

La révélation fit un tollé, et oui, nous autres pauvres irradié survivants de Zero Sum avions contracté d’étranges mutations génétiques, ainsi qu’un développement cérébral incroyable, grâce, plutôt à cause des sarcophages passoires les radiations ont modifié notre métabolisme en profondeur, depuis ce jour là l’homme ne se contenta plus des 10% misérables de son cerveau, mais bien 48.7% en moyenne voire beaucoup plus chez certains !
« Fabuleux » disaient les uns, « contre nature » disaient les autres ou bien « même malédiction divine »!

Le 1er octobre 1990 les scientifiques se regroupèrent, sous la pression de lobbies industriels naissant, de vraies enfoirés ceux là. Des immenses labos-cités souterrains virent le jour.
Avides de connaissance de et pouvoir les chercheur irradièrent croisèrent des gènes d’irradiés aux gènes de fœtus sains. Il en résulta d’horribles monstres : les furias, les mutations entraînées par les radiations firent d’eux des machines à tuer, séniles et dénués de conscience ils furent dressés comme des bêtes sauvages : formés à tuer, formés à ignorer la souffrance…
Leur pouvoir le plus terrible était et est encore leur capacité à contrôler la matière à sa source, l’atome.
Les scientifiques se vantèrent de leur création, obnubilé par l’argent et le prestige ils produisirent de plus ne plus de furias et devinrent de moins en moins prudents, ils oublièrent d’injecter la dose hebdomadaire de solution d’A32X à leurs pantins, solution qui supprime toute possibilité d’un développement de conscience chez un être. Des fuiras prirent conscience de leur situation et se rebellèrent, ils entraînèrent dans leur rage les fous et les nouveaux créés et massacrèrent leurs créateurs, ils fuirent des labos et sortirent en surface, ivre de rage, enivrés par la vengeance, ces connards s’attaquèrent aux populations humaines qui venaient juste de se reconstruire.

Dans les années 90, un scientifique russe dénommé Dimitri Nicolaevitch Gaëlreskov créa une machine capable de supprimer toutes les radiations d’un corps (le modèle se nomme Pararadia), sa création nous sauva, produite en masse, elle nous transforma : de centrales nucléaires ambulantes nous passâmes à l’état d’hommes mutants : les altérés, oui il y a une petite nuance entre irradié et altéré, irradié est aujourd’hui péjoratif, altéré signifie que l’homme a pris conscience de ses nouveaux pouvoirs et les a assimilé, le terme signifie aussi que l’homme n’a plus la moindre radiation en lui. Cette machine ne put tout de même pas effacer les séquelles des multiples irradiation : la modification du génome humain. Avec ces mutation de l’ADN apparurent les hands, mais ça j’en parlerai ailleurs dans mon livre.

Bref maintenant vous me direz, oui mais tous les hommes peuvent se battre puisqu’ils ont des pouvoirs spéciaux, et bien non ! Seuls les militaires peuvent accéder aux hands ? Pourquoi, et bien tout simplement parce qu’il faut accomplir une sorte de rituel scientifique, un non militaire est incapable de se battre à l’aide de ses pouvoirs, il lui sont inutiles, et je vous le rappelle que la majorité de la population n’a pas été irradiée, c'est-à-dire que presque tous les soldats ne sont pas altérés ! Ce fut donc un vrai massacre, les balles étaient peu efficaces contre les furias, c’est à cause de cela que justement les scientifiques décidèrent d’exploiter les mutations génétiques de l’homme et recrutèrent en masse les hommes et les femmes altérés, des soldats sains s’irradièrent puis firent un séjour dans les machines Pararadia, afin d’entrer dans les unités qui se formèrent. Moi-même y entrais mais je ne dirais pas dans laquelle.
Le rituel consiste en fait à placer sur chaque doigts (orteils compris) des pinces qui permettent de contrôler et de donner une forme aux mutations ADNique (nouveau terme), je peux vous dire que c’est douloureux, mais ça en vaut la peine. Pour en savoir plus allez voir mes pages dédiées aux hands.

La guerre contre les furias fut baptisée « Marche aux Cadavres », les treize unités se battirent jusqu’au bout, nous donnâmes tout ce qu’on avait dans nos tripes dans cette putain de guerre… résultat ? La retraite… et oui les scientifiques nous ont rappelé, du coup des furias ont pu fuir et agrandir les rangs de l’unité autrefois secrète mais traîtresse et composée de furias qu’est Alétheia (quelle bande de pourriture… de vrais putains de… bon j’arrête).

Donc le 22 mars 2002, la Marche aux cadavres prit fin
On aurait mieux fait de rester sur le champs de bataille va ! Les scientifiques nous avaient trahis ! Oui ils se sont rendus compte qu’ils pouvaient créer des furias entièrement soumis, point de besoin de solution A32X, non monsieur ! Du coup nous risquions de devenir dangereux, ne souhaitant pas reproduire la même erreur qu’avec les furias, ils décidèrent de supprimer purement et simplement les unités, ils profitèrent de l’effet de surprise, seules trois unités survécurent dont deux humaines : Atraxis et Quale (aujourd’hui Daëven), l’autre c’est Alétheia.
Elles finirent par s’évader et part gagner le Nord, Atraxis s’établit à Edmonton et Daëven à Londres (Daëven vient du nom du monarque Daëva).

En seulement sept ans, ces deux unités s’agrandirent, Atraxis prit le contrôle du continent américain dans son ensemble, du Groenland et fit une percée en Norvège, Daëven s’étendit sur toute l’Europe et conquérait aussi l’Afrique du Nord. Alétheia, malheureusement ne s’en sortit pas trop mal non plus, elle règne encore sur le Japon, l’Asie de l’Est (Indaishyn) la partie Ouest de la Russie ainsi que sur le Moyen Orient.
S’accusant mutuellement d’avoir soufflée l’idée du génocide des soldats aux scientifiques, elles se firent et se font encore une guerre sans merci, pleine de haine de rage, dans le seul but de conquérir le monde…

Aujourd’hui encore la situation n’a pas changée : le chaos, toujours et encore… quand est-ce que ce cirque infernal s’achèvera t-il ?
Les années passent, rien ne changent, heureusement j’ai pris ma retraite, je crois qu’à part mon mariage c’est la seule bonne idée que j’ai eu de toute ma vie, du moins pour le moment, je vous écris du Japon, du Canada, de l’Angleterre… je parcours le monde afin d’enrichir mon livre, je veux vous faire comprendre que vous devez en aucun cas vous laissez baratiner par les trois unités régnantes, non en aucun cas !

Je t’en supplie lecteur écoute moi !

Une nouvelle guerre pointe le bout de son nez, et je ne veux pas y assister. J’ai perdu ma femme, ma fille, plus rien ne me retient ici, plus rien… le contact froid du métal sur ma tempe, la mort est-elle douloureuse ? Je quitte ce monde, je quitte ce monde pourri jusqu’aux racines, mais j’espère que les nouvelles générations se lèveront et rétabliront la paix et l’équilibre… oui je l’espère… Adieu !...


Alan Haul, L’histoire d’un monde… , 2009



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org
 
L'Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zero Sum  :: Le commencement :: La bibliothèque centrale :: Contexte-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit